samedi 28 août 2010

Berlin : la part des Turcs dans la délinquance étrangère

En 2007, la population étrangère de Berlin était composée au total de 470.000 personnes.

Source : http://www.statistik-berlin-brandenburg.de/produkte/KleineStatistik/kBEst_2008.pdf

(p. 12)

Au sein de cette population étrangère, il y avait 113.779 Turcs, 44.400 Polonais, 11.165 Vietnamiens.

Source : http://de.wikipedia.org/wiki/Einwohnerentwicklung_von_Berlin#Bev.C3.B6lkerungsstruktur

Les Turcs représentaient donc 24 % de cette population étrangère totale, les Polonais 9 % et les Vietnamiens 2 %.

D'après le rapport officiel de la police de Berlin de 2008, en ce qui concerne la délinquance étrangère intensive, les Turcs représentaient 16 % des suspects enregistrés, les Polonais 12,6 %, les Vietnamiens 9,7 %.

Source : http://www.berlin.de/imperia/md/content/seninn/abteilungiii/kriminalitaetsstatistiken2/2008/pks_2008.pdf?start&ts=1274274557&file=pks_2008.pdf

(p. 117)

D'après celui de 2009 : les Turcs 14,2 %, les Polonais 15,3 %, les Vietnamiens 10,8 %.

Source : http://www.berlin.de/imperia/md/content/seninn/abteilungiii/kriminalitaetsstatistiken2/2009/pks_2009.pdf?start&ts=1274274561&file=pks_2009.pdf

(p. 150)

Parmi les suspects de violence juvénile en bande, 24,9 % étaient étrangers (p. 153). Les Turcs représentaient 33,1 % de ces suspects étrangers, sachant que les Turcs ont, en raison de l'histoire migratoire de l'Allemagne, une structure d'âge nettement différente de celle de la plupart des autres immigrés, ainsi ils formeraient 34 % des étrangers nés en Allemagne et 35 % des jeunes scolarisés de la ville issus de l'immigration (parents étrangers) d'après PISA en 2003 :

http://www.berlin.de/imperia/md/content/lb-integration-migration/publikationen/beitraege/integrationsindikatoren_bf.pdf?start&ts=1277465163&file=integrationsindikatoren_bf.pdf

(p. 52)

On peut en conclure qu'il n'y a pas de surreprésentation des Turcs au sein de la délinquance étrangère de la ville.