lundi 6 décembre 2010

Pays-Bas : le taux de détention pénitentiaire relativement bas de la population turque

Le site Leugens.nl a publié un tableau mettant en relation volume démographique des différentes communautés immigrées et nombre de détenus, il s'appuie sur les statistiques officielles du Bureau Central des Statistiques des Pays-Bas :




Source : http://www.leugens.nl/2010/03/14/antilliaanse-en-marokkaanse-criminaliteit/

En 2004 : - sur 351.648 Turcs, il y avait 640 détenus, soit 0,18 % de la communauté ;
- sur 306.219 Marocains, il y avait 1050 détenus, soit 0,34 % ;
- sur 325.281 Surinamiens, il y avait 1415 détenus, soit 0,44 % ;
- sur 130.722 Antillais, il y avait 1415 détenus, soit 1,08 %.

En 2008 : - sur 372.714 Turcs, il y avait 480 détenus, soit 0,13 % ;
- sur 335.127 Marocains, il y avait 785 détenus, soit 0,23 % ;
- sur 335.799 Surinamiens, il y avait 1105 détenus, soit 0,33 % ;
- sur 131.841 Antillais, il y avait 920 détenus, soit 0,70 %.

Conclusion : les Turcs sont moins criminogènes que les Marocains, eux-mêmes moins criminogènes que les Surinamiens et surtout les Antillais. Fait que semble occulter la droite islamophobe hollandaise...

Par ailleurs, pour ce qui est des suspects enregistrés et toujours d'après le Bureau Central des Statistiques, il y avait en 2007 :
- 10.590 suspects turcs, soit 36 pour 1000 ;
- 14.380 suspects marocains, soit 59 pour 1000 ;
- 13.490 suspects surinamiens, soit 48 pour 1000 ;
- 7320 suspects antillais, soit 69 pour 1000.

On pourra lire avec profit :

Pays-Bas : le niveau de criminalité relatif des jeunes Turcs

Belgique : les Turcs légèrement surreprésentés dans la délinquance

Berlin : la part des Turcs dans la délinquance étrangère

Allemagne : comparaison entre les immigrés turcs, polonais et italiens

Les immigrés turcs : une criminalité faible