mercredi 10 août 2011

Londres : les Turcs de Hackney et de Kentish Town protègent courageusement leurs vies et leurs biens face aux casseurs en provenance des Caraïbes et au "White trash"

A la Une > Europe
Des groupes d'autodéfense se constituent dans des quartiers de Londres

LEMONDE.FR avec AFP | 10.08.11 | 08h04   •  Mis à jour le 10.08.11 | 08h29

Londres a connu des nuits d'intenses violences en début de semaine avant qu'un impressionnant dispositif policier ne mette un terme aux émeutes. Près de seize mille policiers étaient déployés dans les points névralgiques de la capitale et de sa banlieue, dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 août. Cela n'a pas suffi à rassurer certains habitants de Londres, qui ont décidé d'arpenter leur quartier en constituant des groupes d'autodéfense.

A Enfield, arrondissement du nord de la capitale, lourdement touché par des troubles les nuits précédentes, quelque deux cents habitants ont marché dans le quartier pour surveiller les rues.

A Southall, dans l'ouest de la ville, des centaines de sikhs, certains portant leur habit traditionnel, se sont rassemblés devant leur gurdwara ("temple"), en raison de rumeurs selon lesquelles il pourrait être pris pour cible par des émeutiers. Ils ont organisé des patrouilles à moto et surveillaient la gare locale pour guetter l'arrivée d'éventuels fauteurs de troubles.

Dans les quartiers de Hackney et de Kentish Town, des commerçants, dont une majorité de Turcs, montaient la garde devant leurs échoppes, nombre d'entre eux arborant des armes de fortune. "Nous sommes là pour aider la police. Ma mère est terrifiée par ce qu'elle a vu à la télévision ces trois derniers jours et nous avons décidé que ça n'allait pas se produire ici", a expliqué au Guardian un jeune homme originaire d'Eltham, dans la banlieue sud-est.

Une des craintes des autorités est de voir des groupes d'extrême droite organiser ce genre d'initiatives. Stephen Lennon, chef du groupuscule English Defense League, a ainsi assuré à Associated Press qu'ils allaient "mettre un terme aux émeutes, car la police ne peut visiblement pas le faire".
Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/08/10/a-londres-des-groupes-d-autodefense-se-constituent-pour-defendre-leurs-quartiers_1557940_3214.html