mercredi 4 avril 2012

La "mosquée" de Moudon

MOUDON
De la mosquée à l’église, ils ont bravé l’inconnu

Par SARAH BOURQUENOUD le 09.11.2009 à 00:02

Les lieux de culte ont révélé leurs secrets, hier, à l’occasion de la Semaine des religions. Musulmans, protestants ou catholiques ont pu prendre le thé chez les uns et les autres.

La mosquée de Moudon est discrète. Tellement discrète, d’ailleurs, que ce n’est pas vraiment une mosquée. «Le terme est un peu audacieux, vu le bâtiment! C’est plutôt un lieu de prière», indique David Gun. Membre du groupe Suisse-étrangers de Moudon, il a conduit dimanche matin une cinquantaine de personnes à la découverte des lieux de prière de la ville. Les participants sont d’origines diverses: Albanais, Turcs, Portugais, Somaliens, et bon nombre de Suisses. L’occasion pour beaucoup de se glisser «chez les autres» pour la première fois.

Première halte, donc, la mosquée. A deux pas de la gare, dans un bâtiment anonyme, il suffit d’enlever ses souliers et de franchir le seuil pour un dépaysement total. Ou presque: pas besoin de maîtriser la langue du Coran pour fréquenter les lieux. «Je ne parle pas l’arabe, je récite les prières un peu comme des poèmes. C’est la même chose que le latin pour les catholiques!» explique Bisim Imeri, président de la communauté albanaise de Moudon.

Pas de prière pour le groupe ce matin-là, elle a déjà eu lieu avant le lever du jour. «La salle est surtout pleine le vendredi, où une cinquantaine de personnes viennent de loin pour prier», indique l’imam des lieux, Haci Kacin. Après la visite, le groupe est invité à partager le café. «J’étais curieuse de venir voir la mosquée», souffle Clémence, 10?ans, attablée avec son papa.

La suite du voyage se fera à deux pas de là, à l’église évangélique. Chant, batterie et guitare: non, ce n’est pas un concert de rock qui accueille les curieux, mais la louange du jour. Quelques cafés plus tard, changement de décor pour l’église allemande. «Est-ce que Dieu est plus important que Jésus dans votre religion?» demande une participante musulmane. Discussion un brin confuse sur la trinité. On évoque Saint-Gall, dont l’église accueille des prières chrétiennes et musulmanes communes. Un projet envisageable à Moudon? Moues dubitatives… «Inch’allah, comme on dit», lance David Gun.

«Matinée enrichissante»
Vitraux et pierres majestueuses, c’est l’église Saint-Etienne qui incarne ensuite la paroisse réformée. Puis le groupe se rend à l’ancienne caserne, dans laquelle la paroisse catholique tient son repas de soutien. Au fil de la matinée, les participants ont rapidement fraternisé, et l’ambiance est bon enfant. «Quand on connaît les gens, il y a des a priori qui tombent», constate la municipale Magadis Richardet. Etonnant, la présence de l’élue UDC dans la mosquée de Moudon? «Pas du tout, pourquoi ça? Etre UDC ne veut pas dire qu’on est fermés! Cette matinée était très enrichissante», sourit-elle.
Source : http://archives.24heures.ch/vaud-regions/actu/mosquee-eglise-brave-inconnu-2009-11-08

Voir également : Suisse : David Gün, un musulman d'origine turque candidat sur une liste "Hors parti et UDC"