dimanche 10 juin 2012

L'immigration des Russes blancs à Istanbul

Robert Mantran, Histoire d'Istanbul, Paris, Fayard, 1996, p. 316 :

"Des flots d'exilés russes (de 30 000 à 40 000), chassés par la révolution bolchevique, arrivent à Istanbul, suivis par les débris de l'armée des Russes blancs du général Wrangel, tandis que des Turcs fuyant la Thrace occidentale ou l'Anatolie occidentale cherchent refuge dans la capitale. En attendant de reprendre la route de l'exil, chacun se débrouille comme il peut. Istanbul, en proie à la pénurie de vivres et au marché noir, offre le spectacle de la misère. Les aristocrates et les bourgeois russes vivent de petits métiers, d'expédients, servant d'intermédiaires grâce à leur connaissance des langues étrangères (...)."