mardi 15 janvier 2013

Intégration : les différences entre les immigrations turque et afro-maghrébine

"Aujourd’hui beaucoup des jeunes d’origine maghrébine et africaine sub-saharienne intériorisent le fait qu’ils ne pourront jamais devenir des “français à part entière” mais seulement, au mieux, des “français entièrement à part”.

Ayant le sentiment d’être assignés à résidence identitaire, beaucoup d’entre eux ne font alors plus confiance qu’aux seules associations musulmanes qui se substituent progressivement, dans beaucoup d’endroits, aux services sociaux et aux anciennes associations laïques d’éducation populaire. Certains ne se définissent plus alors que par ce qui les distinguent des “ français ” en se construisant, sur un mode sectaire, une “ communauté ” d’appartenance de substitution autour de l’islam.

Cependant, dans le même temps, d’autres jeunes, issus des immigrations extra coloniales portugaises, turques, tamoules, indo-pakistanaises, chinoises, etc., pour qui le “ modèle français d’intégration ”, assimilateur et destructeur des identités d’origine, n’a sans doute jamais vraiment fait sens, semblent s’insérer plus facilement qu’eux au plan économique et social. Plus en paix avec leur identité ils s’intègrent dans notre société suivant des modalités de type communautaires, voire communautaristes, avec l’appui de leurs réseaux familiaux et les ressources de leur diaspora.

Pour les membres de ces communautés, le souci de l’insertion économique est premier et c’est par ce biais qu’ils développent progressivement un sentiment d’appartenance à la société d’accueil dont ils finissent par adopter les normes et les valeurs."

Source : http://www.rue89.com/2013/01/11/aborder-de-front-la-surdelinquance-des-jeunes-issus-de-limmigration-238521

Voir également : Pays-Bas : le regard critique des immigrés turcs sur les immigrés marocains

Aux Pays-Bas comme en Allemagne et ailleurs, les immigrés turcs ont un taux de criminalité significativement inférieur à celui des immigrés marocains

Etrange "déballage" de commentaires favorables aux immigrés turcs sur un article concernant l'immigration en Belgique

Les immigrés turcs : une criminalité faible