mardi 1 octobre 2013

Les jeunes Turcs moins impliqués dans la délinquance que les jeunes Maghrébins et Sahéliens

Hugues Lagrange, Le déni des cultures, Paris, Le Seuil, 2010 :

"Les jeunes issus des migrations du Sud sont aussi très impliqués dans la délinquance ordinaire, qui est un indice précis des blocages, frustrations et ressentiments qui affectent nos sociétés. Aux Pays-Bas, un rapport remis au ministre de la Justice en 1997 souligne la forte implication dans la délinquance des adolescents appartenant aux minorités ethniques : entre 2 et 3 fois plus que les jeunes d'ascendance néerlandaise des mêmes milieux sociaux. Cette sur-implication est le fait des jeunes originaires du Maroc plus que de Turquie." (p. 70)

"On a rarement fait, à ma connaissance, en France, une lecture de ces performances [scolaires] et inconduites au regard des origines culturelles : les données manquaient, et pour cause... D'après l'enquête multi-sites, les différences de réussite scolaire des adolescents selon l'origine culturelle de la famille sont d'une amplitude comparable à celles que l'on enregistre selon les milieux professionnels. En sixième comme à la fin du collège, l'ampleur des écarts de réussite associés à l'origine culturelle est élevée. S'agissant de la délinquance, les différences brutes sont aussi marquées : les adolescents éduqués dans des familles du Sahel sont 3 à 4 fois plus souvent impliqués comme auteurs de délits que les adolescents élevés dans des familles autochtones ; et ceux qui sont éduqués dans des familles maghrébines, deux fois plus.

Les modalités du statut socioprofessionnel et de l'origine culturelle les plus discriminantes définissent schématiquement deux oppositions : actifs versus inactifs, ascendance européenne versus sahélienne et turque2. (...)

2. Avec toujours une moindre implication dans la délinquance des adolescents de familles turques." (p. 144)

Voir également : Pays-Bas : le niveau de criminalité relatif des jeunes Turcs

Pays-Bas : le taux de détention pénitentiaire relativement bas de la population turque

Pays-Bas : le regard critique des immigrés turcs sur les immigrés marocains

Aux Pays-Bas comme en Allemagne et ailleurs, les immigrés turcs ont un taux de criminalité significativement inférieur à celui des immigrés marocains

Les immigrés turcs : une criminalité faible