mercredi 13 novembre 2013

Turcs et Marocains en Belgique

Altay Manço, publication : "Approche sociodémographique de l'immigration turque en Belgique dans ses rapports aux autres populations", IRFAM :

"‐ L'accès à l'université est rare chez les Turcs et représente à peine 10-11 % des jeunes adultes. Chez les Marocains ce taux est de 25-30 %.
‐ L'orientation politique générale remarquable au sein de la communauté turque est tournée vers le pays d'origine. Par exemple, 56 % des Turcs disent ne pas s'intéresser à la politique en Belgique. Ce taux n'est que de 33 % chez les Maghrébins ; ils orientent volontiers leur attention vers la vie politique locale en Belgique avec un grand nombre de candidats et d'élus sur les listes des partis politiques belges.
‐ On constate chez les Turcs le maintien de la langue d'origine : 95 % disent très bien parler cette langue et 66 % suivre les télévisions turques par satellite. Ces valeurs sont respectivement de 68 et 51 % chez les Belges d'origine marocaine.
‐ Les statistiques de criminalité montrent un comportement peu noté chez les Turcs, essentiellement composé d'actes délictueux et violents ayant cours à l'intérieur de la communauté turque. Chez les Marocains, la délinquance semble concerner des personnes plus jeunes, être tournée vers des formes acquisitives et être numériquement plus visible.
‐ Plus de 78 % des Turcs de Belgique se sentent avant tout « Turcs ». Le sentiment identitaire principal chez les Marocains est par contre : « Musulman » (60 %).

‐ Enfin, si 44 % des femmes d'origine turque sont actives sur le marché de l'emploi (malgré un très fort taux de chômage), les actives marocaines ne représentent en Belgique que 23 % du groupe de référence."

Source : http://irfam.org/assets/File/rechaction/Analyse%2012_2012_Approche_sociodemographique_de_l_immigration_turque_en_Belgique_dans_ses_rapports_aux_autres_populations-A_Manco_IRFAM.pdf

(p. 6)

Voir également : Belgique : discipline de la communauté turque

Belgique : les Turcs légèrement surreprésentés dans la délinquance

Aux Pays-Bas comme en Allemagne et ailleurs, les immigrés turcs ont un taux de criminalité significativement inférieur à celui des immigrés marocains

Etrange "déballage" de commentaires favorables aux immigrés turcs sur un article concernant l'immigration en Belgique

Les immigrés turcs : une criminalité faible