jeudi 20 février 2014

Brest : conférence sur l'immigration turque

Brest - L'Europe

Municipales 2014

Conférence. L'immigration turque décortiquée
11 février 2014

Vendredi, l'association « Langues du Bosphore », présidée par Orhan Bas, a invité Gaye Petek, ancienne présidente de l'association parisienne Elele (main dans la main) pour une conférence-débat sur l'immigration turque en France et principalement en Bretagne. Suite à l'accord d'Ankara en 1965, les Turcs ont commencé a venir en France (500.000 actuellement) et en Bretagne, à partir de 1970 (4.900 au dernier recensement). Ils travaillant surtout dans le secteur du BTP et de l'agroalimentaire. Certains chiffres sont inquiétants : le taux d'obtention du bac chez les jeunes Turcs (40 %) ou encore le très faible pourcentage de filles à l'université (0,8 %). D'autres sont plutôt encourageants, comme le faible taux de chômage ou de délinquance. La soirée s'est poursuivie par le témoignage de Roger Le Reun, premier professeur d'alphabétisation au foyer Aftam entre 1974 et 1976. Ce dernier, en raison des insuffisances des conditions d'accueil de l'époque, avait également servi de travailleur social ou d'interprète. Plusieurs anciens ont ensuite apporté leurs témoignages, comme Mehmet, sur la perte de sa valise en Italie ou Orhan Bas, arrivé à l'âge de 9 ans à Brest, qui a mis plusieurs jours à comprendre que l'école se déroulait sur toute la journée, sauf le mercredi !
Source : http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/leurope/conference-l-immigration-turque-decortiquee-11-02-2014-10030457.php

Voir également : L'immigration turque en France

Les immigrés turcs : une criminalité faible

Délinquance et immigration turque (rappel)

Immigrés turcs et marocains : deux populations radicalement différentes

Les jeunes Turcs moins impliqués dans la délinquance que les jeunes Maghrébins et Sahéliens