vendredi 12 septembre 2014

Retour sur le viol d'Evry : la "piste kurde" se confirme

Tardivement interpellée sur ses propos d'avril dernier, une source kurde alévie maintient son témoignage et affirme connaître indirectement la famille des trois frères violeurs d'Evry : il s'agit bien selon elle de Kurdes originaires d'Ağrı.







Source : https://twitter.com/Ketchuuup_/status/486509040684773377

Nous serions donc en présence de la troisième affaire de viol (après Deve-Oglou et Toulouse) où des criminels seraient transformés en simples "Turcs" dans le cadre d'une âpre guerre de désinformation contre la Turquie et ses ressortissants.

Par ailleurs, il est important de stipuler que les mêmes milieux turcophobes n'ont pas fait grand cas de l'appartenance au PKK d'un des violeurs de Toulouse (les autres étant des fils de "réfugiés politiques"), et qu'ils sont aujourd'hui en train de s'enthousiasmer pour les femmes membres de cette organisation terroriste (branche YPG en Syrie).

Pour rappel : Viol d'Evry : les trois frères violeurs seraient d'origine kurde (et non turque), d'après plusieurs sources kurdes alévies (plus ou moins anti-turques)

Les Kurdes à Evry (91)

Villiers-le-Bel et Evry : des Kurdes provoquent des affrontements avec la police suite à l'arrestation de certains d'entre eux

L'opération policière d'Arnouville et Evry visait l'organisation terroriste PKK

"Turquisation" ou "arménisation" au gré des intérêts turcophobiques : le cas symptomatique de la famille paternelle (fort respectable, par ailleurs) de Thierry Deve-Oglou

Le violeur et meurtrier Thierry Dève-Oglou est d'origine arménienne et non turque

Thierry Deve-Oglou : l'improbable explication de ses crimes dans le prétendu génocide arménien

Toulouse : trois Kurdes (et non Turcs) poursuivis pour viols sur mineure

Les violeurs kurdes de Toulouse sont des "réfugiés politiques" ou des fils de "réfugiés politiques" (apocu ?)

Le violeur kurde Selcuk Ozcan est membre du PKK