mardi 2 décembre 2014

Qui était Tuğçe Albayrak ?

Tugce Albayrak, l'héroïne turque que toute l'Allemagne pleure

Par Guillaume Stoll

Voir tous ses articles
Publié le 01-12-2014 à 13h16

Le décès tragique d'une étudiante turque de 23 ans, qui avait porté secours à deux adolescentes qui se faisaient agresser, a plongé l'Allemagne dans une immense tristesse.


Tugce Albayrak voulait simplement porter assistance à deux adolescentes victimes d’une agression. Elle en est morte. L’annonce de son décès vendredi 28 novembre a secoué toute l’Allemagne, où plusieurs manifestations et rassemblements se sont tenus ces deux derniers jours pour rendre hommage à cette étudiante turque de 23 ans, louée pour son héroïsme.
Frappée par une batte de base-ball

Les faits remontent au 15 novembre. Ce jour-là, Tugce Albayrak décide de s’interposer pour repousser trois hommes en train de passer à tabac deux jeunes filles dans les toilettes d’un McDonald’s. Malgré les cris répétés des victimes, elle est la seule à réagir dans le fast-food et à parvenir à faire fuir les agresseurs.

Malheureusement, alors que la jeune Turque pense s’être définitivement débarrassée des individus, l’un d'eux l’attaque brutalement sur le parking de l’établissement, raconte le journal allemand "Bild", qui publie sur son site une vidéo de l'agression. Armé d’une batte de base-ball, il la frappe à la tête, la jeune femme perd l'équilibre et son crâne heurte le sol.

Hospitalisée dans un état critique, elle meurt 15 jours plus tard - le jour de son anniversaire - lorsque ses parents décident de débrancher les machines qui l’assistaient. L’espoir de la voir revenir à la vie s’était éteint : elle était en état de mort cérébral.  
"Un courage exemplaire"

Si l'agresseur de 18 ans a été arrêté, les messages de soutien et les hommages affluent de tout le pays. Le président allemand, Joachim Gauck lui-même, a envoyé une lettre de condoléances à la famille de l’étudiante :
Là où d'autres personnes ont détourné leurs regards, Tugce a fait preuve d'un courage exemplaire en venant en aide à ces victimes de la violence."

Plus de 100.000 personnes ont même signé une pétition en ligne qui demande aux autorités d'accorder, à titre posthume, à Tugce Albayrak l'Ordre du Mérite allemand. Ce à quoi Joachim Gauck a répondu samedi qu’il allait étudier cette réclamation.

La pluie d'hommages dépasse également les simples frontières de l'Allemagne et gagne les réseaux sociaux où de nombreux internautes font part de leur émotion avec le hashtag #TugceAlbayrak.

Guillaume Stoll
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141201.OBS6610/tugce-albayrak-l-heroine-turque-que-toute-l-allemagne-pleure.html

Tuğçe Albayrak est née dans une famille turque alévie (originaire de Yozgat, en Anatolie centrale), et affichait ses opinions kémalistes et nationalistes (de gauche) sur sa page Facebook :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10205522763932753 (à l'occasion du jour de la mort d'Atatürk)

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10205435504871331 (à l'occasion de la fête de la République en Turquie)

Ici, elle rendait hommage aux soldats tombés pour la défense de Gallipoli en 1915 : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10203684360533817

Là, elle se proclamait explicitement "atatürkiste" : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10203704160708809

Quant à ses sympathies pour Deniz Gezmiş (fréquentes au sein de la gauche nationaliste turque actuelle), il faut préciser que Gezmiş et son organisation THKO se réclamaient de l'héritage d'Atatürk, et appartenaient à la mouvance communiste pro-albanaise et non pro-soviétique (la petite Albanie ne représentait aucune menace territoriale pour la Turquie, contrairement à l'URSS).

Tuğçe était présente à une manifestation de solidarité avec le mouvement de protestation de Taksim en 2013, où un portrait d'Atatürk et des drapeaux turcs étaient brandis :




Source : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10201424028106919

Ici, elle était aux côtés de militants de la TGB, organisation kémaliste très radicale, qui a dernièrement malmené un soldat américain en Turquie pour "venger" les mauvais traitements subis par des militaires turcs en Irak en 2003 (et non par sympathie pour "Daech", comme l'ont prétendu des hystériques sur les réseaux sociaux) :



Source : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10201423827901914



Source : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10201423826621882

Plusieurs membres de sa famille ont même le sigle "TC" (désignant la République de Turquie) accolé à leur nom sur Facebook, un signe d'adhésion au kémalisme et de fierté identitaire turque.

La majorité des alévis sont des Turcs ethniques, qui ne se sentent pas forcément concernés par la révolte zaza alévie de Dersim/Tunceli (1937), contrairement aux allégations réductrices des turcophobes. Certains alévis sont même des partisans du MHP (parti nationaliste turc de droite).

Quant à l'agresseur de Tuğçe, c'est un ressortissant serbe prénommé Sanel (et non "Senal") : http://www.bild.de/regional/frankfurt/frankfurt-am-main/das-droht-dem-koma-schlaeger-von-tugce-38730516.bild.html Sanel n'est pas de souche allemande, mais il n'est pas turc non plus. Son admiration pour le rappeur zaza (originaire de Dersim/Tunceli) Haftbefehl, alias Aykut Anhan, ne fait pas de lui un "Turc".