vendredi 16 janvier 2015

Mer Egée : la Turquie a capturé 12.872 migrants clandestins en 2014

La Turquie a capturé plus de 12 800 migrants en mer Egée en 2014
( Source: Xinhua )
02. 01. 2015 10h20

La Turquie a capturé un total de 12 872 migrants tentant la traversée de la Turquie vers la Grèce en passant par la mer Egée en 2014, selon un article publié jeudi par l'agence de presse turque semi-officielle Anatolie.


L'article précise que les migrants ont été récupérés par les équipes des garde-côtes turcs au cours de 524 incidents séparés en 2014 et que 74 personnes ont également été arrêtées pour des accusations de trafic de migrants.

La majorité des migrants étaient des Syriens, les autres provenant principalement d'Afghanistan et du Myanmar.

Le nombre de migrants essayant de rejoindre l'Europe par cette voie maritime risquée, via les côtes sud et ouest de la Turquie, a fortement augmenté ces dernières années, particulièrement depuis le début de la guerre civile en Syrie.

Des dizaines de milliers de migrants tentent également de traverser les frontières vers la Grèce et la Bulgarie par la terre ferme.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés avait rapporté en novembre dernier que plus de 2 500 personnes s'étaient noyées ou avaient été portées disparues en 2014 en tentant de traverser la Méditerranée.

Récemment, 24 migrants sont morts le 3 novembre suite au naufrage d'un bateau transportant des réfugiés au large des côtes d'Istanbul.
Source : http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n/2015/0102/c31354-8830642.html

Voir également : Le rôle indispensable de la Turquie pour endiguer l'immigration irrégulière vers l'Europe

Accord anti-immigration clandestine entre la Turquie et l'UE

Accord entre l'UE et la Turquie sur la lutte contre l'immigration illégale

La Turquie est prête à coopérer davantage avec l'UE dans la lutte contre l'immigration clandestine

Le problème de l'immigration clandestine marocaine/algérienne/tunisienne en Turquie

Turquie : 11 opérations policières simultanées pour combattre l'immigration clandestine

La Turquie aide Israël à lutter contre l'immigration clandestine africaine

La Turquie, terre d'immigration

La Grèce inutile se fait taper sur les doigts par l'Allemagne et l'Autriche au sujet de l'immigration clandestine

Immigration clandestine : l'UE enfin prête à sanctionner la Grèce laxiste et décidément inutile en l'expulsant de l'espace Schengen

Immigration clandestine en Autriche : 22 Grecs condamnés pour trafic d'êtres humains

Nicosie, capitale "européenne" des "mariages blancs"

Le cas Hayat Boumeddiene (franco-algérienne) : à qui la faute ?

"La France n'a pas demandé à la Turquie d'interdire son territoire à Hayat Boumedienne"

12 Janvier 2015 18:13 (Dernière mise a jour 12 Janvier 2015 18:15)

La Turquie avait averti les autorités françaises du passage par son territoire de la compagne d'Amedy Coulibaly, sans que celles-ci ne formulent une quelconque demande à cet égard, déclare le ministre Efkan Ala.


AA - Ankara - Bilal Muftuoglu

''Aucune demande d'interdiction d'entrée sur le territoire turc ne nous est parvenue [depuis la France]'' pour Hayat Boumedienne, la compagne de l'assaillant d'une épicerie casher vendredi dernier à Paris, a fait savoir le ministre turc de l'Intérieur, Efkan Ala.

La Turquie n'a donc pas opposé d'interdiction d'entrée sur son territoire à Boumedienne, a ajouté le ministre lors de son intervention lundi à la Maison des Provinces à Ankara.

Ala a par ailleurs souligné que la Turquie a détecté et averti les autorités françaises de l'itinéraire de Boumedienne, même sans qu'une demande officielle n'ait été formulée sur le sujet.

''Le MIT [service de renseignement turc] et la Police turque sont en train d'informer les instances françaises'', a-t-il ajouté.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu avait confirmé lundi matin que Hayat Boumeddiene, compagne d'Amedy Coulibaly qui avait  tué quatre otages dans un supermarché la semaine dernière, est arrivée en Turquie depuis Madrid et a rejoint la Syrie le 8 janvier après avoir logé dans un hôtel à Istanbul.

Hayat Boumeddiene, la femme la plus recherchée de France à l'heure actuelle, est en Syrie et s'y est rendue avant les attaques meurtrières de la semaine dernière, avaient rapporté les médias français.
Source : http://www.aa.com.tr/fr/s/449067--le-ministre-turc-de-linterieur-la-france-na-pas-demande-a-la-turquie-dinterdire-son-territoire-a-hayat-boumedienne

La femme du terroriste est passée en Syrie

Publié 12.01.2015 Mis à jour 12.01.2015

Les autorités turques ont communiqué les renseignements avant même d'avoir été sollicitées

La Turquie a transmis les informations aux autorités françaises

Le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a annoncé au cours d’un entretien avec l’Agence Anadolu que des informations avaient été transmises aux autorités françaises suite aux attaques en France.

M. Çavuşoğlu a indiqué que Hayat Boumedienne, la femme d’Amedy Coulibaly, qui avait pris des otages dans une épicerie Cacher à Paris, responsable de la mort d’un policier à Montrouge et qui s’était conclue de façon tragique suite à la mort de plusieurs otages, était venue le 2 janvier en Turquie pour passer par la suite en Syrie.

« Cette femme est arrivée le 2 janvier à Istanbul en compagnie d’une autre personne. Ils ont résidé dans un hôtel dans le quartier de Kadıköy pour se rendre le 8 janvier en Syrie. Dès que nous avons eu ces informations, nous les avons transmises à Paris avant même que les autorités françaises n’aient eu à faire appel à nous » a ajouté le ministre.
Source : http://www.trt.net.tr/francais/europe/2015/01/12/la-femme-du-terroriste-est-pass%C3%A9e-en-syrie-143861

Hayat Boumeddiene a pu s'envoler en Espagne depuis la France, sans être inquiétée par la police. Alors qu'elle était mariée religieusement à Amedy Coulibaly, et connue à ce titre des services. Coulibaly fut lui-même condamné à 5 ans de prison ferme en décembre 2013 (projet d'évasion d'un terroriste et détention de centaines de munitions de kalachnikov).

Voir également : "Cafouillage" dans la coopération anti-terroriste : un suspect djihadiste (ressortissant français) est renvoyé en France par la Turquie, il revient et est arrêté une deuxième fois par la Turquie

Allemagne : la remarquable sous-représentation des Turcs chez les djihadistes

Les Turcs représentent la majorité absolue des musulmans résidant en Allemagne :




Source : http://www.deutsche-islam-konferenz.de/DIK/DE/Magazin/Lebenswelten/ZahlMLD/zahl-mld-node.html

"Islam and Identity in Germany, the latest in a series of reports from the International Crisis Group on Islam and Islamism in Europe, explores issues that must be addressed effectively if the integration of Muslim immigrants and native-born, necessary to ensure social cohesion and political stability, is to be achieved. Neither political nor jihadi brands of Islamism have had much appeal, especially for those of Turkish origin, three quarters of the Muslim population."

Source : http://www.wluml.org/fr/node/3533

Pourtant, seulement un tiers des 400 djihadistes en provenance d'Allemagne sont d'ascendance turque (ce qui inclut des Kurdes originaires de Turquie), selon le BND (service fédéral de renseignement) :

"GERMANY

Germany’s interior intelligence agency estimates that some 400 German citizens have gone to Syria as jihadists so far. One third of them are thought to be of Turkish heritage."

Source : http://www.hurriyetdailynews.com/looking-for-isil-how-jihadists-operate-among-turks.aspx?PageID=238&NID=72054&NewsCatID=352

Voir également : "Shariah Police" en Allemagne : le salafiste de souche allemande Sven Lau contre le musulman turc Ali Kizilkaya

Le salafisme à Solingen : une affaire non-turque ?

Allemagne : Kenan Kolat et Serkan Tören contre l'islamisme radical

Comment l'Etat allemand a favorisé sur son sol l'islam wahhabite au détriment de l'islam hanéfite turc

Allemagne : l'Etat islamique attire de jeunes Kurdes

Hambourg : une association kurde réprouve les provocations des pro-PKK

Antiterrorisme : le gouvernement turc a interdit à environ 7.000 étrangers d'entrer en Turquie

Syrie : davantage de djihadistes en provenance de Russie et de France que de Turquie (pays majoritairement musulman et contigu)

Au total, 500 Kurdes du Kurdistan irakien ont rejoint l'EI, dont trois mollah employés par l'administration kurde