vendredi 1 janvier 2016

L'immigration musulmane turque en Israël

Stéphane de Tapia, "Etude de cas : l'émigration turque", in Jacques Dupâquier et Yves-Marie Laulan (dir.), Ces migrants qui changent la face de l'Europe, Paris, L'Harmattan, 2004, p. 109-110 :

"Des Turcs sont également présents en Afrique du Sud, aux Etats-Unis, au Canada ou, plus récemment, en Israël ou au Pakistan. Dans le cas d'Israël, s'agit-il de Turcs engagés sur des chantiers ou de ressortissants turcs de confession israélite, alors que les relations entre la Turquie et Israël sont denses et diversifiées ? Beaucoup de Juifs turcs y sont partis après 1947, mais des travailleurs musulmans semblent bien avoir tenté l'aventure de l'émigration en terre israélienne1. On voit clairement que le champ migratoire s'est très largement étoffé depuis les premières années, par rapport au couple migratoire germano-turc, en comparaison du couple franco-algérien, où l'émigration se dirige exclusivement vers un pays d'immigration. (...)

1 L'alliance turco-israélienne, d'abord militaire, fait figure dans la région de paradoxe."

Voir également : La Turquie aide Israël à lutter contre l'immigration clandestine africaine

L'immigration turque en France

L'immigration turque en Allemagne

En Allemagne, 90 % des crimes antisémites documentés sont le fait de milieux d'extrême droite et néo-nazis

La "White Australia policy" et les immigrés turcs