vendredi 16 septembre 2016

Attaques à Valence : trois Kurdes (et non Turcs) écroués

Faits divers – Justice
Attaques de l'association turque de Valence : les trois suspects écroués

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu samedi 27 août 2016 à 12:50

Trois hommes de nationalité turque ont été placés en détention provisoire, après les jets de cocktails molotov contre des associations turques de Valence et de Montélimar cet été. Deux d'entre eux sont des membres du PKK, considéré comme une organisation terroriste par l'Union Européenne.

Trois jeunes Turcs ont été placés en détention provisoire après l'affaire des cocktails molotov contre des associations franco-turques de Valence et Montélimar. Ces trois suspects ont été présentés à un juge anti-terroriste vendredi soir.
Deux des suspects sont membres du PKK

Ils sont mis en examen pour association de malfaiteurs, dégradation par moyen dangereux et transport, fabrication et détention d'engins explosifs, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. Deux d'entre eux sont des membres avérés du PKK, Le Parti des Travailleurs du Kurdistan, considéré par l'Union Européenne comme une organisation terroriste.

Les trois attaques menées, cet été, à Valence et Montélimar, sont donc liées au conflit actuel entre le PKK et le gouvernement turc. Les suspects ont reconnu en grande partie les faits. Deux d'entre eux ont 22 ans, l'autre en a 34. Ils avaient été arrêtés lundi matin, à Lançon de Provence, sur l'Autoroute A7, après des jets de cocktails molotov sur l'association turque de Valence, quartier Briffaut.

Ces trois hommes habitent à Marseille mais sont de nationalité turque, d'origine kurde. Reste à savoir pourquoi ils ont frappé chez nous dans la Drôme. Pour l'instant, rien à filtrer sur leurs éventuelles motivations.
Source : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/attaques-de-l-association-turque-de-valence-les-trois-suspects-ecroues-1472295015

Voir également : Vague d'attaques des pro-PKK contre les Turcs d'Europe de l'Ouest

Toulouse : trois Kurdes (et non Turcs) poursuivis pour viols sur mineure

Les violeurs kurdes de Toulouse sont des "réfugiés politiques" ou des fils de "réfugiés politiques" (apocu ?)

Le violeur kurde Selcuk Ozcan est membre du PKK

Viol d'Evry : les trois frères violeurs seraient d'origine kurde (et non turque), d'après plusieurs sources kurdes alévies (plus ou moins anti-turques)

Retour sur le viol d'Evry : la "piste kurde" se confirme

Marseille : un jeune Kurde commet une agression antisémite et se revendique de l'EI

Crime d'honneur à Nogent-sur-Oise : un père kurde (et non turc) tue le petit ami de sa fille

L'assassinat de Nazmiye à Colmar (1993) : une victime kurde d'un crime d'honneur, et non turque

Bordeaux : des trafiquants de drogue kurdes et non turcs

L'opération "Bouclier de l'Euphrate" permet le retour d'un nombre important de réfugiés syriens

"Les prémices du changement

Bülent Kiliç

KARKAMIȘ (Turquie) – Cela fait cinq ans que je couvre la guerre en Syrie, et c’est la première fois que je vois un nombre substantiel de réfugiés retourner dans leur pays.

Au cours de ces années, j’ai photographié des milliers de Syriens qui fuyaient les combats et qui passaient en Turquie, que ce soit à travers des trous découpés dans les barbelés ou bien en faisant patiemment la queue devant les postes-frontières. Parfois, j’en ai vu quelques-uns rentrer chez eux, mais jamais en aussi grand nombre."

Source : https://making-of.afp.com/les-premices-du-changement

Voir également : Selon Boïko Borissov, l'opération turque "Bouclier de l'Euphrate" a empêché une nouvelle vague de réfugiés

Bachar al-Assad et l'immigration clandestine vers l'Europe

Question des réfugiés syriens : "La Turquie a épargné à l'Europe une catastrophe humanitaire"

Crise des migrants/réfugiés : la Hongrie d'Orbán soutient la Turquie

Selon Viktor Orban, l'UE ferait mieux d'aider financièrement la Turquie pour gérer la crise des migrants et réfugiés

Les polices allemande et turque démantèlent un réseau de passeurs de migrants

Edirne (Turquie) : 1.500 réfugiés, bloqués à la frontière par les autorités turques, sont renvoyés dans les provinces anatoliennes