jeudi 3 novembre 2016

Prisons de l'UE : la part des Turcs dans les expatriés détenus

D'après un travail journalistique se basant sur 25 Etats membres de l'UE, il y aurait parmi les expatriés détenus dans les prisons de l'UE (immigrés ne disposant pas de la nationalité de l'Etat où ils résident), en 2015 : 11.706 Marocains, suivis par 11.511 Roumains, 5.722 Albanais, 4.798 Turcs et enfin 4.449 Polonais.



Source : https://euobserver.com/investigations/135659

Les Roumains et les Polonais sont des migrants internes de l'UE, leur positionnement dans cette liste s'explique par le volume de leur émigration et, en partie, par la surdélinquance tsigane (pour les Roumains).

Si on se concentre exclusivement sur les résidents extra-européens, les Turcs n'arrivent qu'en troisième position, derrière les Marocains et les Albanais. Et ce alors que les Turcs sont précisément le groupe national le plus important chez les résidents extra-européens dans l'UE (trois fois plus nombreux que les Albanais) :



Source : http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/e-library/docs/infographics/immigration/migration-in-eu-infographic_en.pdf

Taux de détention pour chaque population :

Marocains = 0,85 %

Albanais = 1,1 %

Turcs = 0,29 %

Ainsi, le taux de détention des Turcs est légèrement supérieur à celui des Estoniens (0,26 %), mais inférieur à celui de bien des Européens :



Source : http://www.theblacksea.eu/eurocrimes/

Et parmi les détenus de nationalité turque, il y a sans aucun doute de nombreux Kurdes arrêtés pour des activités illicites telles que le trafic de drogue et les extorsions (dans le contexte de l'implantation des clans criminels kurdes).

Voir également : Agresseurs de Cologne : pas de Turcs parmi les suspects

Allemagne : un rapport corrobore la sous-représentation des Turcs parmi les djihadistes

En Allemagne, on ferme des prisons faute de détenus

Statistiques criminelles en Allemagne : une manipulation de "Laurent Obertone"

L'Allemagne en 2012 : la part des Turcs dans la délinquance étrangère

2011 : la part des Turcs dans la délinquance étrangère à Berlin et dans toute l'Allemagne

2011 : la criminalité organisée étrangère en Allemagne

Berlin : la part des Turcs dans la délinquance étrangère

Allemagne : comparaison entre les immigrés turcs, italiens et polonais

Délinquance et immigration turque (rappel)

Les immigrés turcs : une criminalité faible

Immigrés turcs et marocains : deux populations radicalement différentes

Les jeunes Turcs moins impliqués dans la délinquance que les jeunes Maghrébins et Sahéliens

Aux Pays-Bas comme en Allemagne et ailleurs, les immigrés turcs ont un taux de criminalité significativement inférieur à celui des immigrés marocains